Fête du travail : mes honneurs aux femmes.

Elles sont dans les champs ;

Elles sont dans les marchés, le long des axes routiers, devant leurs maisons pour faire du commerce et gagner dignement leur vie.

Elles ont passé un cap en passant d’une femme de ménage à celle d’agent économique ;

Elles participent à l’entretien économique du ménage et font des épargnes (« tontines », « tours », etc.) pour assurer des dépenses d’éducation, de santé, de loisir à leurs enfants.

Et pourtant, elles sont toujours mobilisées pour être en première ligne lors des manifestations, des meetings, des cérémonies pour donner une image festive.

Elles n’ont plus besoin de ça !

Elle aspire à ces trois R dans leurs métiers : Reconnaissance ;

Respect ;

Rémunération.

Bonne fête à tous les travailleurs, particulièrement aux femmes du monde rural et celles considérées comme issues de l’exode rural et qui sont à Dakar et dans le commerce informel.

Une pensée très forte à toutes femmes du Gandiolais 👌

Laisser un commentaire