Immersion à la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) de Dakar : nos terroirs ont du potentiel.

Date et lieu : Du 20 mai au 8 juin 2021 au CICES

La Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) entend jouer sa partition dans le cadre de la politique de l’Etat pour l’emploi des jeunes.

Cette 21ième édition a pour thème général :

Rester ici, Travailler ici, Réussir ici, pour une Agriculture, levier de la relance économique »

FIARA 2021




MON AVIS PERSONNEL

La transformation des produits agricoles : une alternative durable pour créer de la valeur ajoutée.

Aujourd’hui, les femmes sont présentes plusieurs domaines d’activités dont le commerce, le maraîchage, l’exploitation et la vente du sel, la transformation de produits agricoles, la vente de céréales, de fruits et légumes, etc. Elles se constituent en associations de solidarité telles que les associations de classes d’âge. Elles s’orientent dans des projets de développement agricoles et développent des initiatives de financement plus responsables. Avec les moyens financiers importants que demande le travail de la terre, les femmes sont obligées de s’orienter dans de nouvelles activités plus adaptées à leur situation économique mais aussi familiale. En d’autres termes, elles cherchent une activité qui demande peu d’investissement financier tout en restant près de leurs familles comme vendre des produits agricoles transformés (céréales, fruits et légumes) dans les marchés et les foires. Certes les revenus tirés du commerce sont marqués par une grande irrégularité car très dépendants de la situation du marché, mais ils permettent aux femmes de satisfaire les besoins vitaux de la famille : les frais d’éducation, de loisirs et de santé des enfants.

« Les performances de l’Agriculture finiront par soutenir la santé économique, mais aussi elle  supportera  la  forte  croissance  démographique  des  villes  et  l’industrialisation  qui  devait s’effectuer dans une certaine mesure par l’extraction de valeur sur cette base productive, tout en absorbant les fortes inégalités entre les paysans et les citadins ».

Walden Bello, 2012. « La fabrique de la famine : les paysans face à la mondialisation », Carnets-Nord.

Une discussion très riche en enseignements avec ces acteurs et actrices de l’alimentation.

Bergerie Keur serigne Touba, Castor à Dakar.

Bergerie de Mbaye DIAW, éleveur professionnel, parc de Hann, Dakar.

WonWom agroalimentaire, Sicap liberté 4.

Etablissement Mame Oulimata (OMA), spécialisée dans la transformation céréales et légumineuses, quartier Mbabou, Kébémer.

La publication a un commentaire

  1. Abdourahimi Diallo

    L’agriculture est vraiment très intéressant pour un pays

Laisser un commentaire