L’espace de la grande distribution sénégalais accueille Senchan

Rijaal Holding SAS, première société d’investissements Mourides, portée à date par 200+ investisseurs compte jouer sa partition pour la consolidation d’une Touba Sainte, fortement liée à la création d’emplois stables voire l’émergence d’une autre façon d’investir au-delà du commerce.

La politique d’investissements s’adosse sur l’objet social de RIJAAL SAS, à savoir, investir dans des projets initiés dans la ville Sainte de Touba et/ou par des Mourides. Ce postulat de base est renforcé par l’objectif de créer de la valeur, c’est à dire rentabiliser nos investissements tout en impactant notre écosystème, à travers la création d’emplois et une approche ESG (Environnementaux, Sociaux et Gouvernance).

Les actions sociétales portent un cachet particulier dans la ville sainte où tout est à faire. Elles traduisent notre engagement à faire du profit mais aussi à accompagner dans des limites bien contrôlées les initiatives de développement qui sont garants du succès de nos investissements directs.

La politique d’investissements prend en compte l’objectif triennal de la société à savoir disposer d’un total investissements de 3Milliards pour un total actif sous contrôle de 4,5 Milliards et un total de 200 nouveaux emplois directs et formels, soit un ratio de transformation de 1 Emploi pour chaque 10 Millions Investis.

Leur stratégie d’investissements a pour objectif de définir les moyens à mettre en œuvre afin de générer du profit, de réduire nos risques et d’assurer une couverture adéquate de notre portefeuille à tout moment.

Elle s’appuie sur 4 Piliers :

Source : https://www.rijaalholding.com/index.php/?page=strategie

La conquête de la ville sainte de Touba par Senchan

Lancée en octobre 2020 par RIJAAL HOLDING SAS, Senchan a ouvert son troisième supermarché à Darou Khoudoss (Touba). Après les lancements officiels des supermarchés de Darou Marne en octobre et Madiyana, en décembre, le groupe Senchan fait son chemin tout seul dans la ville sainte de Touba. Ce dimanche 11 avril 2021, l’enseigne lancera son quatrième supermarché à Ndindy.

La combinaison de mon expérience professionnelle et de terrain m’ont permis d’identifier que le secteur de la grande distribution alimentaire peut devenir, s’il est bien encadré par les pouvoirs publics, un levier de développement économique, de création d’emplois, de lutte contre la précarité et l’insécurité alimentaires dans les villes et les zones rurales, de développement des bassins de production agricoles et des filières de transformation (le secteur de l’agroalimentaire en particulier).

Que vous inspire ce modèle de développement ?

Est-ce un pari risqué dans un pays de diversité ?

Donnez votre avis et restez connecter pour suivre tous les commentaires sur cette publication.

Prochainement, une étude plus détaillée sur la dimension culturelle de la grande distribution au Sénégal :

Une nouvelle donne, le mouridisme comme fond de marketing dans la grande distribution !

Source des informations : https://www.rijaalholding.com/

Laisser un commentaire